Lina Hoummi

Ingénieure de l’Institut d’Optique, et doctorante en physique des accélérateurs à l’Université de Liverpool et au Synchrotron SOLEIL, Lina Hoummi jongle entre ses études scientifiques et son violon, Einstein. 

Après lecture de Le clown et la rose de Marcelle Joignet, elle commence le violon à l’âge de huit ans, à l’École de Musique d’Orléans La Source, dans la classe de Marie-Ange Deschamps. Elle poursuit ses études musicales et orchestrales au Conservatoire d’Orléans, dans la classe de Serge Cintrat. Contraintes par des études exigeantes, son cursus instrumental s’interrompt aux portes du DFEM.

D’Orléans à Paris, Lina Hoummi rejoint l’orchestre du Lycée Louis-le-Grand, où elle est inscrite en classe préparatoire en mathématiques, pour quatre années d’ouvertures et d’opérettes. Elle s’inscrit en 2012 au Conservatoire Municipal Gabriel Fauré Paris Ve, dans la classe de Christophe Boulier et à l’orchestre alors dirigé par Laëtitia Trouvé, pour une année, avant de passer les concours des Grandes Écoles en 2013.

En 2014, Lina est le premier violon solo de l’orchestre Les Déconcertants pour sa création, jusqu’à son départ outre-manche en 2016. Elle est également au premier pupitre de l’orchestre de chambre européen La Divine Proportion.
Elle rejoint, en septembre 2018, l’équipe de ComposHer, qui promeut le travail et augmente la visibilité des femmes dans la musique classique.

De retour à Paris en 2018, elle retrouve Les Déconcertants en tant que cheffe d’attaque des seconds violons et trésorière. Elle occupe également les rôles de community manager et webmaster.